10 Septembre 2022
Université d'été En savoir+
 

Je condamne sans réserve l’intervention militaire Russe en Ukraine

Je condamne sans réserve l’intervention militaire russe qui a débuté cette nuit en Ukraine. Mes premières pensées vont aux populations victimes de ce conflit absurde et fratricide, à ceux de nos ressortissants qui se trouvent encore sur le territoire ukrainien.

La guerre frappe une fois de plus le sol de notre continent. Le choix de l’intervention militaire de cette nuit est injustifiable : la Russie n’était ni attaquée, ni menacée directement par l’Ukraine.

Nous aurions pu éviter cette catastrophe. Comme d’autres, y compris les Ukrainiens euxmêmes, j’ai cru que Vladimir Poutine ne franchirait pas cette ligne rouge, car une solution pacifique pouvait être obtenue et devant l’évolution de la situation, j’en proposais une dès le 14 février.

L’urgence désormais est de faire taire les armes. Aujourd’hui, seule une France jouant pleinement son rôle de puissance d’équilibre est en mesure d’obtenir un tel résultat. J’appelle le Président Macron, comme l’avait fait le Président Sarkozy en août 2008 lors de la crise géorgienne, à se rendre sans délai à Moscou puis à Kiev pour négocier un cessez-le-feu immédiat, la mise en place d’une médiation et d’une négociation de paix. C’est ce que je ferais moi-même si j’étais à la tête du pays.

Ce conflit aura de lourdes conséquences pour l’Europe et pour la France, pour notre sécurité et notre prospérité. L’Europe de l’Atlantique à l’Oural ne doit pas être un champ de bataille. Je l’ai dit au Mont-Saint-Michel : la France a un devoir de puissance. Cette situation tragique confirme qu’un renforcement significatif de notre défense nationale est indispensable. C’est pourquoi j’ai proposé de porter le budget de nos armées à 70 milliards d’euros d’ici 2030. La France ne doit se soumettre ni aux États-Unis, ni à la Russie, ni à personne. Elle doit reprendre le contrôle de son destin pour pouvoir contribuer au retour de la paix.

 

Éric Zemmour