Face aux agresseurs, instaurons la défense excusable

Vendredi dernier, un agriculteur de Longré, en Charente, a été surpris à son domicile par l’entrée par effraction de quatre cambrioleurs serbes. Seul avec sa fille de 3 ans et se sentant menacé, il a tiré sur l’un d’eux et causé sa mort. Mardi, le parquet d’Angoulême a annoncé que cet homme de 35 ans était mis en examen pour meurtre.

Ce drame met en lumière l’enjeu de la légitime défense et du droit pour les citoyens de se défendre. Cette question fait d’autant plus débat après la déclaration hier d’Emmanuel Macron qui s’est lui déclaré « contre la légitime défense »..

Cet homme qui a tiré sur les cambrioleurs pour protéger sa vie et celle de sa fille de 3 ans a donc le Président-candidat contre lui. Pour Emmanuel Macron, un honnête homme seul chez lui avec son enfant victime d’une intrusion de 4 cambrioleurs ne pourrait donc pas se défendre. Voilà sa France.

Comment ne pas se sentir solidaire de cet acte de protection paternelle face à une bande d’agresseurs ? Comment peut-on considérer ce simple citoyen comme un meurtrier, alors qu’il a pour lui le bon sens et la morale ?

Avec moi, ces voyous étrangers seront expulsés. Je ferai en sorte que les gangs mafieux qui ont fait de notre pays leur terrain de jeu ne puissent plus terroriser l’honnête homme. De plus, je sacraliserai la légitime défense en introduisant dans notre droit la notion de Défense Excusable.

Aujourd’hui, pour être reconnue par les tribunaux, la légitime défense nécessite 3 conditions principales :

  • l’acte de défense doit être immédiat,

  • il doit être nécessaire à la protection de celui qui est attaqué,

  • il doit être proportionné à l’attaque subie.

    Avec la Défense Excusable, je propose cet outil juridique aux juges afin de leur laisser une plus libre interprétation des faits. Si la personne attaquée a agi dans un état excusable d’excitation ou de saisissement causé par l’immédiateté de l’attaque, alors la condition de proportionnalité pourra être écartée.

    Aujourd’hui celui qui se défend est presque condamné d’avance. Avec ma proposition, les juges pourront utiliser le contexte d’une agression pour décider de la légitime défense d’un citoyen. Cette mesure de protection des victimes existe dans le droit suisse depuis 1937, pays paisible, État de droit, où la sécurité règne.

    La France que je défends est celle des honnêtes gens contre les voyous et les délinquants. Si la Défense Excusable était introduite dans notre droit, plus jamais un père qui défend sa famille ne serait considéré comme un meurtrier. Elle permettrait aux citoyens français, comme à nos forces de l’ordre, de se défendre sans risquer d’être mis en examen, condamnés ou emprisonnés.

    Avec moi, les victimes auront toujours moins à craindre que les délinquants, et les honnêtes gens feront valoir leur droit de propriété, leur devoir de défendre leurs proches et le prix qu’ils accordent à leurs vies.

 

Éric Zemmour